L
Accueil
Visite guidée Livre d'Or

Fanfics
Univers
Jeux
Evénements Hentai
Images
Liens

Contact



Notre village dans les nuages

Cynthia ou le rythme de la vie

Hikari no Densetsu



Note: Aux dernières nouvelles, il ne faut pas dire GRS, mais GR. La gymnastique rythmique ne serait donc plus sportive ?Je m'élève contre cette considération. Il est vrai que la GRS est une discipline très belle et très populaire (surtout lors des JOs), mais pourquoi devrait-on cesser de penser qu'art et sport peuvent former un tout ? Quelles sont les motivations qui ont poussé les responsables de ce changement à prendre une telle décision ?Désolé pour ceux qui me désapprouveront, mais jusqu'à nouvel ordre je continuerai à dire comme avant, et ceux qui ne sont pas contents n'ont qu'à se dire que GRS est le pluriel de GR.
Non mais.

Sommaire
    Introduction
    Les personnages
    La GRS dans Cynthia
        Généralités sur la GRS
        L'esprit de la GRS
        Le réalisme dans la série Cynthia
Conclusion
 
 

C'est à la glorieuse époque de La 5, la chaine de l'animé sportif, que Hikari no Densetsu, que j'appellerai par son nom français 'Cynthia ou le rythme de la vie', a été diffusée.
Et Cynthia tombe amoureuse ...Avec mes yeux d'enfant, je voyais les gymnastes qui concourraient pour un même trésor : une distinction dans leur discipline favorite : la GRS. D'ailleurs, ma soeur pratiquait l'art en question, je me sentais donc un peu plus concerné par cette activité que je ne l'étais par le foot ou le volley.
Quelques années plus tard, je suis devenu un mangafan. D'autres diraient animéfan. Toujours est-il que quand TMC a décidé de rediffuser la série dont je vous parle, j'en ai profité pour rassembler les épisodes, "pour ma soeur". Logique, sauf qu'en les revoyant, j'ai été frappé par une sorte de marteau de plusieurs tonnes, emprunté à Kaori, qui m'a méchamment fait prendre conscience d'un détail : 'Cynthia' est loin d'être une simple série sportive !Je ne sais plus où j'en suis ...
La GRS est le contexte de la tranche de vie de Cynthia, mais ce contexte est également musical, grâce à son ami Frédéric. Le plus spectaculaire reste que tout cela ne semble présent que pour mettre en valeur l'évolution des relations entre les personnages, qui forment en fait rien de moins qu'un carré amoureux ...
L'histoire devra hélas se terminer brutalement au 19ème épisode, suite à ce que certains appellent un flop commercial. Et c'est dommage, car à ce moment, il y a bien des points qui restent à développer, sans parler de la trame amoureuse dont la conclusion passe presque à la trappe. J'exagère peut-être, mais juste un peu, n'est-ce pas ?
A quoi penses-tu, mon ami ?Mais ne désespérons pas. Aussi courte que soit la série, elle est tout de même tirée d'un manga en 16 volumes, ce qui est plus que Video Girl ! Peut-être aurons-nous la chance de voir ce titre en France un jour, qui sait ?
En attendant cet événement improbable, j'ai à proposer une visite guidée de l'univers de Cynthia.
C'est partit !



Les personnages

Cynthia Duval

Déterminée ...Cynthia est donc le personnage principal de la série. Elle a 15 ans, la GRS est sa raison d'être, et elle est ma foi très mignonne.
On sait peu de chose sur son passé. Tout ce qu'on apprend concerne son amitié avec Frédéric, qu'elle connaît de longue date. Elle possède une famille on ne peut plus banale, avec son père, sa mère, sa grande soeur et l'inévitable molosse Chacha, qui joue la bestiole de service traditionnelle à toute oeuvre animée. Elle n'a pas l'ombre d'un problème de ce côté là.
Elle possède plusieurs amies, qui partagent avec elle la passion de la GRS.... pensive ...
Sa personnalité est incroyable : elle passe sans crier gare d'un désespoir total à une euphorie enjouée, et il en faut bien peu pour la faire basculer ... En fait le caractère extrême de ses humeurs n'a d'égal que son impulsivité démesurée, qui lui joue bien des tours. A force d'agir aussi spontanément, il lui arrive de se blesser. Mais c'est aussi ce qui fait sa force, et elle est assez loin d'être celle qui réussi le moins ! C'est cette approche qu'elle a de la vie, cette joie qui finit toujours par reparaître, cette démesure avec laquelle elle s'implique, qui en fait un personnage formidable. Nul doute que c'est là la raison de l'amour que lui porte Frédéric ...
La série voit son évolution sur le plan sportif et amoureux. Le fait que ces deux aspects de sa personnalité changent à ce point n'est sûrement pas une coïncidence.
Dans les premiers épisodes, Cynthia obtient ses premiers résultats sportifs. Elle tombe amoureuse aussi, de ce beau garçon qu'est Willie.... ou joyeuse. Son nom est Cynthia !
En fait, si on y prend garde, on se rend compte qu'à aucun moment la série ne se focalise sur une seul des deux problématiques. Le passage démontrant le plus cela se passe lors de l'épisode "L'excursion", où Cynthia fait une prière et souhaite deux choses. Et c'est ainsi jusqu'à la conclusion.

Willie Corbier

Willie en train de faire un clin d'oeil.Nous parlons avant tout d'un champion de gymnastique. Cet aspect n'est pas très abordé, et quand c'est le cas, c'est uniquement pour souligner ses ressemblances avec Débora, qu'il semble connaître depuis un moment. C'est clairement un sportif de haut niveau, quel dommage que personne ne soit allé le voir lors de ses championnats !
Il a beaucoup de mal à parler avec son père. Ce dernier est une grosse fortune plein de bonnes volontés qui ne comprend pas que son fils attend de lui plus que de simples félicitations. Quant à sa mère, elle s'inquiète pour lui au point de lui suggérer d'arrêter la gym ! Autant dire que Willie est le plus mal loti de tous sur le plan familial, mais c'est, il est vrai, son unique problème.
Willie est l'exemple du type qui se consacre entièrement à sa passion. C'est simple, il ne fait RIEN d'autre. C'est de lui dont Cynthia tombe amoureuse. Débora n'est également pas sans éprouver de sentiments très forts pour lui. Malgré ça, Willie réussit le tour de force de ne se rendre compte de rien jusqu'à l'avant-dernier épisode de la série ! On réalise alors qu'il ne voyait dans ses deux amies que les sportives en elles. C'est lui qui résout la trame amoureuse dans le dernier épisode, mais on doute quand même du bien fondé de sa décision, tant il hors du coup durant toute la série.Pour Willie, Cynthia n'est encore qu'une gamine.
En fait, Willie est un grand benêt, jolie garçon, très gentil et qui réussit dans la vie. Frédéric ne supporte pas cette facilité, et on devine qu'il en est jaloux.

Débora Steller

Et voilà Débora.Débora est elle aussi passionnée de GRS, bien qu'elle pratique la danse classique depuis sa plus jeune enfance.
Sa mère est d'un calme impressionnant et les conversations mère-fille, de par leurs tenues, montrent bien que c'est une famille très traditionnelle.
La grande rivale de Cynthia, sur le plan sportif ET amoureux. Toutes deux courent après les mêmes médailles. Toutes deux courent après Willie.
D'un point de vue sportif, Débora est un modèle pour Cynthia, qui ne rêve de rien de plus que d'arriver à son niveau. Au début, il n'y a pas grand chose à comparer, tant leurs niveaux sont différents : Débora n'a vraiment pas à s'inquiéter. La situation va rapidement changer, et Cynthia deviendra vite sa plus grande rivale. Pour les deux filles, cette confrontation va leur permettre de donner le meilleur d'elles-mêmes. C'est un peu comme si toutes leurs vies de sportives n'avaient eu pour but que d'entrer en confrontation.De loin la meilleure en gym.
En revenche, la situation est bien différente en ce qui concerne leurs sentiments envers Willie. Elles sont toutes deux amoureuses. Débora s'inquiète beaucoup : elle semble avoir toujours vécu avec la certitude d'être l'amie intime de Willie, mais ce dernier n'exprime rien. Les réactions de Cynthia et ses réussites sportives vont la faire paniquer, et elle va devenir mélancolique.
Mais cela ne l'empechera pas d'échanger des regards complices à sa rivale sur le bord du praticable ...

Frédéric (nom inconnu !)

Ce regard effraie beaucoup de monde.C'est un ami d'enfance de Cynthia, dont on ignore tout de la famille. On ne connaît même pas son nom ! (C'est pas un secret, mais on ne l'entend jamais.)
Sa vie, c'est la musique. Il a recruté trois guignols pour fonder un groupe : les Mister D. Frédéric a une popularité impressionnante, et il a tout pour réussir, mais le sort s'acharne contre lui, et la série se termine de façon bien amère pour lui.Celui-là nettement moins.
C'est un garçon assez violent, qui ne supporte pas que les choses ne se déroulent pas selon ses prévisions. Son regard intimidant et sa forte personnalité ne doit pas nous faire oublier que c'est avant tout un adolescent qui se cherche et qui passe le plus clair de son temps à ruminer ses échecs. Il est en fait très sensible.
Son amitié pour Cynthia s'est changée en amour, on s'en rend compte assez rapidement. Il regarde avec rage l'élue de son coeur se tourner vers un Willie qui se désintéresse d'elle, et ça le dégoutte.
On espère pour lui qu'il aura plus de chance dans une autre réalité ;-)

Rita Mézière

Je m'appelle Rita. Je suis l'amie de Cynthia.Rita pratique la GRS.
La première fois qu'on la voit, on a tout de suite envie de lui filer des claques. Elle est très possessive, et se félicite des difficultés de Cynthia, persuadée de lui être bien supérieure.
Après avoir été remise à sa place lors des compétitions, elle aura une légère rancoeur qui disparaitra en fait très vite, pour laisser la place à une amitié sincère. Elle sera même sa confidente lors de l'épisode "l'excursion".
Ce sera également la première, dans le 19ème épisode, a applaudir la performance de notre héroïne : "Félicitations, Shinj .. Cynthia !"
Catherine et Dora

Catherine est trés mignonne.Deux autres camarades de Cynthia. Elles font aussi de la GRS, mais sans être accrocs comme elle ou comme Débora.
Bien qu'omniprésentes dans la série, elles font un peu "décor". C'est le contexte qui veut qu'il y ait des filles comme elles.Dora, une autre copine de Cynthia.
Je suis un peu méchant. On peut au moins dire que Catherine voue une grande admiration à Frédéric. Elle parle d'amour, mais ses sentiments réels sont ambigu : est-elle amoureuse du musicien ou de l'homme ?
Quant à Dora, elle trouvera sa moitié, Stéphane, et n'aura pas de problèmes notables avec lui.
La famille Duval

Michelle réflechit.Que ne ferait-on sans une grande soeur ?!
Michelle est vraiment l'exemple de fille censée, expérimentée, sage, apte à comprendre sa soeur.
Elle tarde à voir que la dite frangine est dans une phase transitive de son existence, mais elle saura ensuite lui être d'un grand réconfort. Elle est aussi très fière des performances de cette dernière.
On découvre à la fin qu'elle a un petit ami : Arnaud. Ses rapports sont déjà plus adultes que ceux, très adolescents, de Cynthia. Hélas, on n'en saura jamais plus sur cette relation ... Courage Cynthia !
Si la soeur est très fière, que dire de la mère ? Qu'elle ne manque pas d'énergie quand il s'agit de supporter sa fille. Hélas, Cynthia ne se confit pas facilement, et la mère va passer totalement à côté de son évolution sentimentale.
Exclusif : le visage de Thomas !Quant au père, Thomas, on ne sait rien de lui. Il semble bien peu soucieux du devenir de sa fille, mais il exprime une vague fierté quand Cynthia a sa photo dans le journal.
Mademoiselle Violette

La disciplinée par excellence. C'est mon élève ...Ses seuls soucis, et c'est bien normal, sont les résultats des "filles", entendre par là celles qu'elle entraîne. J'adore la voir froncer les sourcils devant l'imprévisibilité et l'impulsivité de Cynthia ^_^
Elle est tout de même très à l'écoute de ses élèves, même si son autorité est respectée.
Les 3 guignols

Les trois font la paireVoilà trois personnages qui se ressemblent beaucoup. Ils sont les camarades de Frédéric, depuis le jour où il les a "persuadés" de l'aider à monter un groupe de rock : les Misters D.
Ils sont rigolos quand ils courent après Marie, même s'ils sont attentifs à un peu tout ce qui passe et qui ne possède pas de chromosome Y. Ce ne sont pas des coureurs de jupon, disons qu'ils aiment simplement rigoler en s'amusant.
Les trois guignols (un bonbon pour celui qui me trouvera leurs noms à tous !) n'ont pas vraiment de personnalités propres : ils sont indissociables, et on ne les voit jamais séparément.
Ils sont surtout là pour nous rappeler combien Frédéric s'isole à refuser de faire des compromis avec les autres.
Eddie

Et en plus, il est pas beau.Eddie est le fouteur de merde de service.
Il est venu au monde dans l'unique but de pourrir la vie de Frédéric, et il est très doué ! Après l'avoir fait saliver avec une proposition d'édition de disque des Mr D, il n'hésite pas à truquer le concours des jeunes espoirs pour de basses raisons marketing. Inutile de préciser que ce point n'est pas sans agacer notre artiste. Eddie va ensuite faire les pires bassesses pour s'approprier ce chanteur si prometteur, n'hésitant pas à ruiner la réputation du groupe pour cela.
Eddie représente la froideur de l'industrie du disque, et l'égoïsme de l'homme qui ne pense qu'à l'argent.
On peut dire sans trop se mouiller qu'il entre dans la catégorie des "méchants".
Arnaud

Je peux t'aider, Frédéric.C'est le petit ami de la Michelle !
Sa vision du monde est régie par des points solidement ancrés dans son raisonnement (euh, j'ai été clair, là ?). Ce que je veux dire, c'est que la question de savoir si il a tord ou pas, en termes génériques, ne se pose pas. Il A raison. Point. Ce qui choque, c'est que sa volonté d'aider Frédéric et les Mr D passe par une refonte totale du groupe selon ses propres critères esthétiques. La lourdeur de ses propos, au moment où il remet Frédéric à sa place après l'audition, ne nous fait toutefois pas oublier le succès démesuré du groupe qui, s'il est certes basé sur le charisme de son leader, n'aurait pas été si vaste sans quelques notions de musiques.
En fait, sa problématique ressemble à celle d'Eddie. Les méthodes changent mais le fond reste.
Je me demande quand même si Michelle a bien conscience de cet aspect de la personnalité de son petit ami ...
Diliana Gueorguiva

L'idole des jeunes.C'est la championne du monde de GRS, elle est bulgare, et c'est surtout la grande idole de Cynthia.
Diliana est avant tout une gymnaste ayant atteint le sommet, et seuls ceux qui jouent dans la cour des grands arrivent à concourir contre elle (et à perdre ...). C'est une femme très mure, et très calme. Elle incarne l'esprit même de la GRS, dans sa beauté et dans sa difficulté.
Pour toutes ces raisons, donc, Cynthia l'admire. Son rêve est de se mesurer à elle, même si elle sait qu'elle a bien peu de chance d'y arriver. Sa réaction à l'annonce du retrait de la compétition de Gueorguiva (qui n'est expliqué à aucun moment dans la série !) montre bien combien elle s'accrochait à cet espoir.
Diliana Gueorguiva est surprise par le talent de Cynthia, lors de son ultime compétition. C'est là une étape très importante de l'ascension de notre héroine.
Marie Ryaskova (orthographe ?...)

Marie, ex-future amie de Cynthia.Elle est la jeune espoir de la gymnastique rythmique bulgare, et a le potentiel de devenir parmi les meilleures, son 10/10 à l'exercice au ruban est là pour nous rappeler son avance sur Cynthia et même Débora.
Elle est très populaire auprès des trois guignols, qu'elle rencontre, ainsi que Frédéric et une amie, en faisant une fugue pour échapper à la pression du monde de la GRS. Elle est très joyeuse et est du genre à se faire beaucoup d'amis.
Au moment de quitter Cynthia, elle lui fait faire la promesse de gagner toutes les compétitions afin qu'elles puissent se rencontrer et s'affronter. Cynthia s'est faite une nouvelle amie !
Hélas, la série se termine sans que cette relation se développe.
Les jumelles Sarah et Claudia, Françoise Vogiet, etc ...

Je ne citerais pas tous les noms bien français des gymnastes que croisent Cynthia et Débora dans les compétitions.Un peu de figuration, mesdemoiselles ...
Voilà encore une ribambelle de personnages qui ne servent qu'au contexte de la série, dans le sens où elles ne s'imposent jamais devant nos deux préférées : Cynthia et Débora.
Citons juste de Sabine Leroy, cette fille qui avait pulvérisé Débora lors d'une vieille compétition. Elle aurait sûrement fait exception, si seulement la série ne s'était arrêtée aussi brutalement. Snif !

La GRS dans Cynthia



Généralités sur la GRS

Elena VitrichenkoLa GRS est presque plus un art qu'un sport. Derrière les initiales qui composent les mots Gymnastique Rythmique Sportive se cache un intermédiaire entre la gymnastique et la danse.
Je n'apprendrais rien à personne en rappelant que le concept de la GRS consiste en la manipulation d'engins. Il existe le ballon, le ruban, les massues, la corde et le cerceau. Dommage que cette dernière discipline n'apparaisse quasiment pas dans "Cynthia ou le rythme de la vie" ! Il existe d'autres engins comme les drapeaux, voire la possibilité de pratiquer sans engin, mais ces disciplines ne se pratiquent jamais en compétition. On peut néanmoins les voir dans les exercices libres qui peuvent avoir lieu lors de démonstrations.
La gymnaste exécute un enchaînement. Cet enchaînement est une suite d'exercices techniques et beaux, rythmés par la musique, et est généralement créé par celle qui va l'exécuter. Certaines règles sont évidemment à prendre en compte, essentiellement des contraintes techniques, comme l'obligation d'insérer des difficultés, mais la créativité est récompensée. Lors de la compétition, il doit être exécuté avec naturel, grâce et technique.Eva Serrano. Championne de France.
A l'entraînement ...A noter qu'il existe également, pour les débutantes, des enchaînements imposés, où toutes les gymnastes font les mêmes mouvements sur la même musique, ainsi que les semi-libres, où la musique est prédéfinie.
Il faut également distinguer les exercices individuels et les exercices en équipes, équipes au nombre variable de gymnastes. Ce nombre varie suivant le niveau et l'époque. A l'heure où j'écris ces lignes, le nombre est généralement cinq. C'est rigolo, car on était à six il y a seulement quelques années ... A la question "Où est passé la sixième ?", j'ai eu droit comme réponse à un "Mais c'est bigrement onéreux d'entraîner six gymnastes !" un peu las.
Tous ces facteurs contribuent à une activité que certains qualifient de sportives, ce qui, il est vrai, n'est pas totalement faux. Mais d'autres parlent d'art, comme pour la danse, et voilà le débat ouvert !
Et vlan, je m'autorise à émettre une opinion personnelle. La GRS est très technique, mais la part de créativité de l'enchaînement touche elle à l'art. Il faut aussi tenir compte de l'importance primordiale de l'interprétation de l'enchaînement par la gymnaste, ce qui rejoins un peu la danse classique. C'est par ces deux constats que je me permet de penser à la GRS comme à un peu plus qu'un simple sport.
Mais revenons à nos moutons.Olga Gontar aux massues
Les performances sont jugées par une armée de juges, qui tiennent compte d'un barème très strict. En gros, la moindre erreur est une catastrophe et fait plus que compromettre les chances de terminer première à celle qui la commet. Cet aspect des choses rapproche la GRS de la gymnastique et y ajoute une rigueur qui ne déplaira qu'aux imbéciles.
Enfin, et n'en déplaise aux fans de Wingman, la GRS est un des rares sports à ne pas être mixte du tout. Il y a des exceptions, mais ça reste pour l'heure anecdotique.
Voilà pour la théorie.
Que dire de la pratique ?
A haut niveau, la gymnastique rythmique semble réservée aux gamines pratiquant depuis toujours, celles qui ont déjà travaillé de nombreuses années et ont maîtrisé technique et grâce, mais qui n'ont pas encore la fermeté d'un corps adulte, pour une meilleure souplesse. C'est un peu dommage de voir les gymnastes prendre leur retraite à 18 ans après 3 ans de carrière, mais c'est le milieu qui veut ça. C'est en tout cas la réalité de la GRS moderne. Cette dernière a d'ailleurs progressivement évolué. La technique a pris plus d'importance, et les enchaînements sont devenus de véritables parcours du combattant !! Les lancers sont loin d'être la seule difficulté, les souplesses ont désormais pris le pas sur les acrobaties.Un enchaînement de groupe
Je serais bien embêté de devoir vous parler de l'avenir. J'aimerais vous dire que l'âge des gymnastes va évoluer afin que la GRS devienne enfin un sport de femme, mais c'est bien improbable. J'aimerais vous dire que les pays de l'Est vont cesser de recruter leurs gymnastes sans leur demander leurs avis. J'aimerais vous dire cela, mais tout mouvement dans ces directions provoquerait une baisse du niveau de la GRS et, si le milieux est loin d'être le plus malsain parmi les sports professionnels, je ne pense pas que tout le monde soit d'accord.
 
 


 L'esprit de la GRS

Je laisse la parole a une spécialiste.

Grace et souplesse."GRS... Gymnastique Rythmique et Sportive... La Gym, le rythme, l'effort. Désormais, GRS se dit GR. Il faut pourtant n'avoir jamais pratiqué cette discipline pour la considérer comme non sportive ! Que serait alors la GR ? Un art ? Une forme d'expression ?

La GR, est un véritable sport... un véritable challenge pour tous ceux (il y en a !!) et celles qui décident de s'y lancer : savoir allier force et souplesse, résistance et grâce, difficulté et adresse, stress et sourire... C'est tout cela, la GR ! Mais il faut également avoir un excellent sens artistique et du rythme, ainsi qu'une certaine maturité pour pouvoir présenter au public et à un jury exigeant un enchaînement plein d'originalités, d'émotion et de sens.Yana Batyrchina au voile. Un exercice impossible en compétition.
Pratiquer la GR est un véritable bonheur, quel que soit le niveau des gymnastes. Les combinaisons de mouvements corporels avec ces 5 engins sont innombrables, les musiques utilisables extrêmement variées et les enchaînements possibles infinis. On peut ainsi pratiquer la GR un très grand nombre d'années sans jamais refaire les mêmes exercices, en faisant sans cesse évoluer le style et la difficulté de ses enchaînements. On peut passer des individuels aux duos, puis aux groupes... Impossible de s'ennuyer : la GR est un pays où la monotonie n'existe pas ! Et puis quel bonheur d'atteindre un certaine maîtrise, de pouvoir manipuler et bouger sans éprouver de difficulté ! Notre corps nous appartient, notre engin nous obéit... presque par télépathie ! Exécuter dans ces conditions un enchaînement sympa et sur une musique qu'on aime, c'est  être comme dans un rêve : tout ce qu'il y a autour cesse d'exister. On vit un pur moment de bonheur : il n'y a plus que l'engin, la musique et les sensations. Tourner, sauter, s'arrêter, s'étirer, relâcher... voler ! L'engin est alors un complice.Maria Petrova a marqué une génération
Mais que d'efforts avant d'atteindre ce résultat ! Un seul enchaînement demande un travail énorme, sûrement inimaginable pour tous ceux qui n'ont jamais pratiqué. Et c'est normal puisque l'objectif de chaque gymnaste est de montrer un apparente facilité d'exécution : grâce et sourire sont de rigueur.
Dans ce sport, la perfection est d'atteindre un tel niveau technique que les gymnastes peuvent se concentrer sur l'expression de leur corps et de leur visage et ainsi réussir à transmettre une émotion au public. Celles qui y parviennent sont les doyennes des compétitions internationales : elles seules ont atteint la maturité nécessaire, et ça se lit dans leurs enchaînements.
Une reine, une fée pour cela était Maria Pétrova qui fût triple championne du monde (1993,94,95) en grande partie à cause de cela. Ce n'était pas la plus souple, ce n'était pas celle qui sautait le plus haut, mais quelle émotion pour le public à chacune de ses démonstrations !!
Elena VitrichenkoAinsi, après avoir vécu des années d'intensité grâce à la GR, les gymnastes " retraitées " ont bien du mal à trouver un sport aussi complet, aussi riche, aussi fort que la GR. C'est peut-être pourquoi beaucoup d'entre elles deviennent monitrices : comment se séparer de ce qui nous a fait respirer, vibrer, rêver durant notre adolescence ? Et puis, pourquoi s'arrêter de rêver ? Peut-être qu'un jour, les " vieilles " de plus de 22 ans auront une place dans les compétitions ? La GR y gagnerait sûrement en émotion et en intensité !"

Céline


Le réalisme dans la série Cynthia

En fait, je crois avoir fait le tour de la question, je vais donc juste faire un petit bilan qui servira de conclusion au chapitre.
Débora symbolise le talent.Dans "Cynthia ou le rythma de la vie", la GRS est porté avec réalisme dans bien des aspects. Motivations des gymnastes, rivalités entre camarades, vie quotidienne (je parle de l'entraînement), performances réalisées, etc ...
Les enchaînements en eux-mêmes seraient présentables dans une compétition ... de l'époque ! Je précise au passage que la série a été produite en 1986, ce qui explique sans doute beaucoup de choses.
Alors évidemment, la technique du dessin ne transcrit pas le mouvement du ruban avec un réalisme féroce, les enchaînements des gymnastes ne risquent pas de durer cinq minutes, et bien d'autres incohérences sans importance doivent pouvoir être relevées ici ou là, mais je n'ai pas tendance à m'arrêter à ce genre de détails, je ne vais donc même pas en parler.
Noton aussi que Diliana Gueorguiva a réellement existée ! Diliana GueorguivaElle fût championne du monde en 1983 et en 1985. Si on considère que la série Cynthia a été produite en 1986, on comprend les motivations qui ont poussé les scénaristes à choisir une telle figure.
 

Un grand bravo, donc, pour le respect du monde de la GRS dans Cynthia !


Conclusion

Une nuit, j'ai fais le rêve suivant.
Je crois que les personnages de Cynthia m'ont plus marqué que je ne l'aurais pensé ...

"C'est en un jour bien ordinaire que Cynthia sort d'une séance de cinéma.
C'est ce moment que je choisis une fée merveilleuse pour s'approcher d'elle. En un instant, elle l'amène en un endroit magnifique, une sorte de clairière très calme.
"Tu es amoureuse. Je vais devoir te dégoutter de cet amour.
- Quoi ?!"
Cynthia ne comprend vraiment pas.
"Non ! Je veux rester ce que je suis !
- Tu parles sans savoir. Regarde ..."
Au delà de l'aspect féerique de l'endroit, on devine une autre atmosphère, effrayante.
Cynthia s'approche de l'endroit, jusqu'à apercevoir un horrible marais.
La jeune fille est devenue vieille. Elle sent le poids des années, elle ressent avec effroi la terrible éphémérité des années où elle avait été heureuse. Derrière elle se trouve Willie. Lui doit avoir 40 ans, il est en train de la rejoindre.
Et c'est la fée qui met fin au silence.
"C'est le futur que tu espères. Tu veux tellement grandir, devenir quelqu'un, quelque chose, mais voilà ton destin : la fin de ta vie. Un jour tu en voudras au temps, alors ne souhaite pas devenir adulte, profite de ta jeunesse.
Soit une enfant."
Cela semble convaincre Cynthia.
Pauvre Cynthia qui se retrouve à la sortie du cinéma, insouciante. Tellement heureuse de sa décision.
La fée, encore :
"Willie te téléphonera dimanche, pour la dernière fois. Mais en général, tu n'es pas chez toi à ce moment ..."
Je vois avec horreur Cynthia faire un pas en avant, et tout oublier de son amour, et de ses rêves."

Le Mask


Voulez-vous en savoir plus ?

: Un très chouette site sur me manga Hikari no Densetsu. A visiter d'urgence pour tout fan de la petite gymnaste !